Voir aussi : Pater, patèr, pâter, pàter, páter, páteř

Étymologie

modifier
(Nom commun 1) Du latin Pater noster (« Notre Père »).
(Nom commun 2) Du latin pater (« père »).
(Verbe) De pat.

Nom commun 1

modifier
Invariable
pater
\pa.tɛʁ\

pater \pa.tɛʁ\ masculin

  1. (Christianisme) Prière du Notre Père.
    • Dire cinq pater et cinq avé, réciter cinq fois de suite le Notre Père et la salutation angélique.
    • Savoir une chose comme son pater, la savoir très bien par cœur.
    • J’ai vu des bandits aux mains empoisonnées,
      J’en ai vu qui mourraient sans croix et sans pater.
      — (Victor Hugo; Hernani ou l'honneur castillan, 1830)
    • Ce malheureux, qui a été pendu par vous aujourd’hui, a désiré que je vinsse dire au pied du gibet cinq pater et cinq ave pour le salut de son âme. — (Alexandre Dumas, Les Mille et Un Fantômes)
    • Je l'avais choisi comme confesseur… Eh bien ! chaque fois que je me suis approchée du tribunal de la miséricorde, il m'a ordonné comme pénitence de dire trois Pater et trois Ave… À mon âge !… Une pénitence d'enfant de première communion !… — (Germaine Acremant, Ces dames aux chapeaux verts, Plon, 1922, collection Le Livre de Poche, page 33.)
    • « Vous direz cinq pater et cinq ave pour votre pénitence. Allez en paix. »
      Cinq
      pater et cinq ave ; n’avait-il pas entendu, pas compris mes fautes ? « Oh ! la prochaine fois, la prochaine fois, je lui dirai… » — (Marcel Arland, Terre natale, 1938, réédition Le Livre de Poche, page 203)
  2. Gros grain d’un chapelet sur lequel on dit le pater.
    • Les pater de ce chapelet sont en émeraude.

Synonymes

modifier

Apparentés étymologiques

modifier

Hyperonymes

modifier

Traductions

modifier

Nom commun 2

modifier
Invariable
pater
\pa.tɛʁ\

pater \pa.tɛʁ\ masculin

  1. (Famille) Père.
    • 1er septembre 1940 – « Flora, tu as trop de rouge », dit le pater en la scrutant par la lunule inférieure de ses lunettes. — (Benoîte et Flora Groult, Journal à quatre mains, Denoël, 1962, page 71)

Synonymes

modifier

pater \pa.te\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. (Échecs) Mettre pat.
    • D’autre part, les noirs vont avancer leur pion libre et les blancs ne pourront pas le capturer sans pater le roi noir. — (Wikipédia, Étude d’échecs)
    • […], pendant que les femmes bavardent en bas, nous on pionne, on adoube, on roque, on gambite, on échèque, on mate et on pate à tour de bras — (Marcel Duhamel, Raconte pas ta vie, Mercure de France, 1972, page 289)

Vocabulaire apparenté par le sens

modifier
  •   pater figure dans le recueil de vocabulaire en français ayant pour thème : échecs.

Prononciation

modifier


Homophones

modifier
\pa.tɛʁ\
\pa.te\

Paronymes

modifier
\pa.te\

Anagrammes

modifier

Modifier la liste d’anagrammes

Références

modifier

Étymologie

modifier
Du latin pater.

Nom commun

modifier

pater

  1. Père.

Synonymes

modifier

Étymologie

modifier
(1576)[1] Du latin pater.

Nom commun

modifier
Mutation Singulier Pluriel
Non muté pater pateroù
Adoucissante bater bateroù
Spirante fater fateroù

pater \ˈpa.tɛr\ féminin

  1. (Christianisme) Pater, prière du Notre Père.
    • Neuze e tebrjont ar bara o doa bet en aluzen, en deiz-se, digant an dud vat, hag evel daou vugelig mat, a-raok mont da gousket, e lavarjont o fater, ha ne ankouajont ket pediñ evit o zad hag o mamm, na zoken evit o eontred, petra bennak ma oant bet lakaet war an noazh gant ar re-mañ. — (Ar breur hag ar cʼhoar, conte populaire recueilli par Marsel Klerg, in Al Liamm, no 55, mars-avril 1956, page 23)
      Alors ils mangèrent le pain qu’ils avaient eu en aumône, ce jour-là, les bonnes gens, et comme deux bons petits enfants, avent d’aller dormir, ils dirent leur pater, et n’oublièrent pas de prier pour leur père et leur mère, ni pour leurs oncles, bien que ceux-ci les aient ruinés.
    • Livirit ar bater a-raok ar pred. — (Yann ar Flocʼh, Koñchennou eus Bro ar Ster Aon, Kemper, 1950, page 80)
      Dites le Notre Père avant le repas.
  2. Prière.
    • Na p’ ecʼh on-me d’an offern-bred,
      Me na lâran pater a-bed,
      Nemet sellet dreïst bec ma scoa,
      Da gât ar vestrès coant am oa…
      — (François-Marie Luzel, Cloaregic ar stanc, in Soniou Breiz Izel, volume 1, 1890, page 46)
      Et, quand je vais à la grand’messe,
      Je ne dis aucune prière ;
      (Je ne fais) que regarder par dessus le bout de mon épaule,
      Du côté de la maîtresse jolie que j’ai…
    • Re figus e oa bet tintin Katell, ha breman, eman en iliz o ruza he inou, o tijaba paterou a-hed an de, o krignat treid ar zent hag ar sentezed evit goulenn digante ar cʼhras da gaout da vihana eur gwaz… er Baradoz. — (Fañch al Lae, Bilzig, Ad. Le Goaziou, leorier, Kemper, 1925, page 151)
      Tante Katell avait été trop exigeante, et maintenant elle est à l’église, traînant son ennui, débitant des prières tout le long de la journée, rongeant les pieds des saints et des saintes [= étant particulièrement dévote] pour leur demander la grâce d’avoir au moins un mari… au paradis.
  3. (Familier) Rengaine, refrain.
    • « L’ducation[sic : éducation] sportive de la Jeunesse », setu ar bater nevez. — (Selaouit-ta, yaouankizou Breiz, in Bleun-Brug, no 58-59, avril-mai 1953, page 13)
      « L’éducation sportive de la Jeunesse », voici la nouvelle rengaine.

Variantes orthographiques

modifier

Synonymes

modifier

Dérivés

modifier

Références

modifier
  1. Martial MénardDevri : Le dictionnaire diachronique du breton, 2018 → consulter cet ouvrage

Étymologie

modifier
Du latin pater.

Nom commun

modifier

pater masculin

  1. Père.

Synonymes

modifier

Étymologie

modifier
Du proto-italique *patēr lui-même issu de l’indo-européen commun *ph₂tḗr qui donne le grec ancien πατήρ, patếr, l’anglais father, l’allemand Vater, le persan پدر pedar, le sanskrit पितृ pitr.

Nom commun

modifier
Cas Singulier Pluriel
Nominatif pătĕr patrēs
Vocatif pătĕr patrēs
Accusatif patrem patrēs
Génitif patris patrum
Datif patrī patribus
Ablatif patrĕ patribus

pătĕr \ˈpa.ter\ 3e déclinaison, faux parisyllabique masculin (pour une femme, on dit : mater)

  1. Père.

Synonymes

modifier

Dérivés

modifier

Apparentés étymologiques

modifier

Plusieurs mots viennent du grec.

Dérivés dans d’autres langues

modifier

Voir aussi

modifier
  • pater sur l’encyclopédie Wikipédia (en latin)  

Références

modifier

Étymologie

modifier
Du latin pater (« père »).

Nom commun

modifier

pater \patər\ masculin

  1. (Religion) Père.

Taux de reconnaissance

modifier
En 2013, ce mot était reconnu par[1] :
  • 100,0 % des Flamands,
  • 97,4 % des Néerlandais.

Prononciation

modifier
  • Pays-Bas : écouter « pater [patər] »

Voir aussi

modifier
  • pater sur l’encyclopédie Wikipédia (en néerlandais)  

Références

modifier
  1. Marc Brysbaert, Emmanuel Keuleers, Paweł Mandera et Michael Stevens, Woordenkennis van Nederlanders en Vlamingen anno 2013: Resultaten van het Groot Nationaal Onderzoek Taal, Université de Gand, 15 décembre 2013, 1266 p. → [lire en ligne]

Étymologie

modifier
Du latin pater (« père »).

Nom commun

modifier
Cas Singulier Pluriel
Nominatif pater patrowie
Vocatif patrze patrowie
Accusatif patra patrów
Génitif patra patrów
Locatif patrze patrach
Datif patrowi patrom
Instrumental patrem patrami

pater \patɛr\ masculin animé

  1. (Religion) Père.

Synonymes

modifier

Apparentés étymologiques

modifier

Voir aussi

modifier
  • pater sur l’encyclopédie Wikipédia (en polonais)  

Références

modifier

Étymologie

modifier
Du latin pater.

Nom commun

modifier
Commun Indéfini Défini
Singulier pater patern
Pluriel patrar patrarna

pater \Prononciation ?\ commun

  1. Père.

Synonymes

modifier

Dérivés

modifier