Ouvrir le menu principal
Logo Wiktionnaire-Actualités.svg

Wiktionnaire:Actualités est un petit périodique mensuel sur le Wiktionnaire et les mots qui existe depuis avril 2015. Son écriture est ouverte à toutes les bonnes volontés. Vous pouvez vous inscrire pour recevoir un avis lors de la publication des prochains numéros, consulter les anciens numéros et participer au brouillon de la prochaine édition. Vous pouvez lire aussi les Regards sur l’actualité de la Wikimedia. Si vous avez des commentaires, critiques ou suggestions, vous êtes les bienvenues sur la page de discussion !

Actualités - numéro 14 - mai 2016

Sommaire

BrèvesModifier

 
Le premier dictionnaire du monde avait-il déjà « ubériser » ?

Lexicographie positiveModifier

Tim Loras, chercheur en psychologie positive appliquée propose une réflexion théorique autour d’un projet de lexicographie positive. Il a établi une liste des notions autour du thème du bonheur qui lui semblent être propres à une seule langue, ratissant large dans une collecte ni exhaustive ni raisonnée. Son travail a été récemment rapporté dans un article intitulé « Mamihlapinatapai », « shibumi »… ces mots intraduisibles qui décrivent nos sentiments. Quelques remarques au sujet de cet article et de ce projet :

  • Tous les mots de toutes les langues sont bien évidemment traduisibles. Il suffit que la traduction en explique toutes les subtilités. Ce que l’article veut dire, c’est que certains mots n’ont pas d’équivalents simples et obligent donc à utiliser des périphrases. Ce qui semble étonner l’auteur de l’article, c’est que cela puisse concerner des mots exprimant des sentiments, concepts supposés universels.
  • Les mots écrits normalement dans un autre alphabet sont translittérés en anglais, et ne le sont pas forcément de la même manière en français, car la translittération suit les règles d’écriture d’une langue en particulier.
  • L’article parle d’un mot « inuit » : iktsuarpok (que l’on retrouve un peu partout sur le web, chacun y allant de sa traduction de plus en plus imaginée et farfelue). Déjà, le groupe de consonnes « kts » est absolument impossible dans toutes les langues inuites et yupiques. Il apparaît que la source est un dictionnaire d’un missionnaire, Father Arthur Thibert à partir d’autres listes de missionnaires, de dialectes inuktituts, collectées en 1954 où l’on trouve en effet : iktsuarpok -- often goes out to see if someone is coming. Les missionnaires n’étaient pas des linguistes. Le mot est très improprement orthographié. Le linguiste Michael Krauss a écrit au sujet de ce dictionnaire : Oblate missionaries are responsible for an enormous amount of the work on Canadian Eskimo linguistics since before the war, […]. All these materials are unpublished (to be found at the Oblate Archives in Ottawa), and were seen by Father Arthur Thibert, who consulted them but by no means exhausted them in compiling his English-Eskimo and Eskimo-English dictionary which he published first in 1954 (594, 598, also in French edition, 595; see also reviews by Swadesh, 562, and Menovscikov, 347), a very inadequate work in many respects, in spite of the pretentious claim (p. vii) that 'this dictionary covers practically all the words generally used by the Canadian Eskimo’. (Native Languages of the Americas, Volume 1, Eskimo-Aleut, Thomas Sebeok éditor, 1976, page 212.) Bref, ne cautionnons pas cette méprise en créant ce mot ici.

Les sources n’étant pas indiquées pour chaque mot, il serait hasardeux d’intégrer au Wiktionnaire certains mots qui paraissent attirants. Ce travail de compilation pourrait néanmoins guider quelques recherches lexicographiques et la structuration de l’information pourrait aider à la mise en forme du vocabulaire dans des pages de thésaurus.

Recherche avancéeModifier

 
La recherche avancée du wiktionnaire, un avantage majeur face aux éditions papiers.

Fonctionnel depuis déjà quelques années, l’outil de recherche avancée Anagrimes a été intégré plus visiblement dans le Wiktionnaire. Le lien Recherche avancée dans la colonne de gauche permet de rechercher des mots par leur prononciation ou bien des anagrammes, des mots utilisant une sélection de lettres dans un ordre aléatoire.

Enquête en coursModifier

L’équipe du Wiktionnaire propose aux contributeurs réguliers comme occasionnels de rêver un peu à l’avenir par l’enquête Vision d’utopie. Il s’agit de la première enquête interne au Wiktionnaire. Elle vise à savoir ce que les contributeurs pensent que le Wiktionnaire pourrait être lorsqu’il sera complet. Il ne s’agit que d’une ébauche et nous reviendrons dans les prochains mois sur les résultats de cette enquête ! À suivre donc !

StatistiquesModifier

Début mai à début juin (du 01/05/2016 au 01/06/2016)
  • Le français gagne 3 579 entrées et 1 666 citations. Il est désormais à 319 429 lemmes, 470 668 définitions et 296 116 citations d’illustration.
  • Les trois autres langues qui ont le plus avancé sont le same du Nord (+ 4 996 entrées), l’italien (+ 628 entrées) et le russe (+ 254 entrées).
  • Les nouvelles langues dans le projet sont : le falisque.
  • Cette période a vu l’enrichissement de 10 657 pages pour au moins 59 langues !
  • Les nouveaux codes de langues dans le projet sont : le bengni (code : bengni), le damu (code : damu) et le bokar (code : bokar). De plus, le code ben est une redirection pour le bengali (code : bn).

En vidéoModifier

Cette rubrique vous propose de faire une revue des vidéos sur la linguistique et la langue française du mois, n’hésitez pas à ajouter les vidéos et les chaînes que vous trouvez !

Anecdote linguistiqueModifier

 
Alors susi ou hukka ?

En finnois il existe deux mots pour dire « loup » : susi et hukka. « Susi » est le nom ordinaire, commun. « Hukka » est le nom que les villageois donnaient au loup le soir à la veillée quand il voulaient en dire du mal sans que celui-ci comprît que l’on parlait de lui, si d’aventure il écoutait aux portes. Désormais, « hukka » est surtout utilisé dans des expressions comme « hukka perii » (« c’est foutu », « ça craint ») qui signifie : le loup hérite et dans l’expression courante « olla hukassa » (« être perdu ») en parlant d’un objet, qui signifie : être au loup.

Les mots du mois qui précèdeModifier

Les statistiques permettent de connaître les mots modifiés par le plus de monde au cours d’un mois. Voici donc les mots les plus modifiés d’avril 2016 ! En exposant, le nombre de participants différents :

  1. peut-être5
  2. sobresse4
  3. ethnomasochisme4
  4. surendetter4
  5. secondaire4
  6. avocat4
  7. chien4
  8. français4
  9. merci4
  10. bateau4

On peut noter que les mots les plus modifiés l’ont été par moins de personnes ce mois-ci que les mois précédents. Le dynamisme du projet a peut-être été quelque peu réduit par l’arrivée des beaux jours ou par des emplois du temps trop chargés.

On en parleModifier

  • Dans le cadre de Nuit Debout à Lyon, deux contributeurs au Wiktionnaire, Lyokoï et Noé ont proposé le vendredi 20 mai un débat sur la place publique ayant pour thème Wiktionnaire : est-ce politique d’écrire un dictionnaire ? La discussion s’est tenue avec une dizaine de personnes et a permis de discuter du choix des mots à intégrer dans un dictionnaire, de la vision du monde reflétée dans la rédaction d’une définition, du choix des citations d’illustrations qui valorisent un type d’écrit particulier dans les dictionnaires classiques (romans vus comme supérieur aux articles de presse ou scientifiques), des volontés visibles dans les étymologies qui peuvent gommer sciemment l’origine ou une partie de l’origine d'un mot. Par ailleurs, le fait d’avoir un dictionnaire pour une langue est également politique en soi, puisque l’objet permet de mettre en avant une norme particulière au sein des différentes formes de parler, et de créer un flux économique d’apprentissage de la langue. Le débat a duré une heure et demie et pourrait donner lieu à une réflexion plus approfondie dans une note de synthèse ultérieure. Ce fut en tout cas une occasion de parler du Wiktionnaire et pour les contributeurs de réfléchir à leurs propres pratiques avec une mise en perspective intéressante.
  • Lyokoï a proposé au blog de l’association Wikimédia France un petit texte à propos de l’évolution du projet et des actions menées pour son développement durant les années écoulées : l’Extraordinaire Odyssée du Wiktionnaire.