Ouvrir le menu principal

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

Du latin trahere (« tirer après soi »), dont le participe tracti révèle le lien avec des mots comme traction, tracteur, etc.

Verbe Modifier

trainer \tʁe.ne\ ou \tʁɛ.ne\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison) (orthographe rectifiée de 1990) (pronominal : se trainer)

  1. Tirer après soi.
    • Les chevaux qui trainent une voiture, un bateau.
    • Trainer une chaise, une table.
    • Trainer un homme en prison.
    • Les vaincus trainaient le char du vainqueur.
  2. (Maçonnerie) façonner, l’exécuter au moyen d’un calibre qu’on traine sur le plâtre frais.
    • Trainer une corniche, une moulure.
  3. Amener avec soi quelqu’un ou quelque chose qui embarrasse, qui gêne.
    • Trainer après soi une longue suite de quémandeurs.
    • Il traine sa partie dans tous les tribunaux se dit d’un plaideur qui traduit sa partie adverse de tribunal en tribunal.
    • Cette action a trainé après elle une longue suite de malheurs, elle a été suivie de beaucoup de malheurs, dont elle a été la source.
  4. Tirer, mener avec soi péniblement.
    • Cet homme traine la jambe.
    • Votre cheval traine la jambe.
    • Trainer les pieds, marcher sans lever les pieds de terre.
    • Cet oiseau traine l’aile, ses ailes pendent, ce qui indique qu’il est blessé ou malade.
  5. (Figuré) être accablé de chagrins ou d’infirmités.
    • Trainer une vie languissante et malheureuse,
  6. (Figuré) Allonger, prolonger, différer, ne pas vouloir finir, ne pas pouvoir terminer.
    • Il y a six mois que ce rapporteur me traine pour le jugement de mon procès.
    • L’homme à qui vous avez affaire vous trainera et ne finira point.
    • Il m’a trainé longtemps avant de me payer.
    • Trainer sa voix, parler lentement, en prolongeant les sons.
    • La statue -- Dom Juan, l'endurcissement au péché traîne une mort funeste, et les grâces du Ciel que l'on renvoie, ouvrent un chemin à sa foudre. (Molière, Don Juan, acte V, scène V)
  7. (Intransitif) Pendre jusqu’à terre.
    • Un manteau, une robe qui traine.
  8. (Intransitif) (Par extension) laisser exposées une chose où elles ne devraient pas être, au lieu de les mettre à leur place.
    • Vous laissez trainer vos clefs, votre argent sur une table.
    • Ces papiers ont trainé longtemps dans mon cabinet.
    • Ce domestique laisse tout trainer.
    • Cela traine dans tous les livres, cela traine partout se dit par mépris d’une Pensée, d’une expression, d’un fait, d’une situation, etc., qu’on rencontre dans un livre et qu’on a déjà trouvée dans beaucoup d’autres.
  9. (Intransitif) Marcher trop lentement, se prolonger.
    • Il traine toujours en chemin.
    • Cette affaire traine.
    • La guerre traine en longueur.
    • Dans cette pièce l’action traine.
    • Ce discours traine, il est languissant.
  10. (Intransitif) Rester en arrière.
    • Des soldats qui trainent.
    • Dans toute sa meute, il n’y a pas un chien qui traine.
  11. (Intransitif) (Figuré) Être dans un état de langueur sans pouvoir se rétablir.
    • Il y a longtemps qu’il traine.
    • Il ne fait que trainer.
  12. (Pronominal) Se glisser en rampant.
    • Ce soldat se traina à travers les broussailles pour se glisser jusqu’aux lignes ennemies.
    • Cet enfant est sans cesse à se trainer par terre.
  13. (Pronominal) Marcher, avancer avec peine.
    • Je me trainerai là comme je pourrai.
    • Il a eu bien de la peine à s’y trainer.
    • (Figuré) Dans les trois premiers actes de ce drame, l’action ne fait que se trainer.

Variantes orthographiquesModifier

Apparentés étymologiquesModifier

TraductionsModifier

PrononciationModifier

Ancien françaisModifier

ÉtymologieModifier

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Verbe Modifier

trainer \tra.i.ner\

  1. Trainer, traîner.
    • Adonc le traïne après soi — (Le Roman de Troie, édition de Constans, tome III, page 352, c. 1165. Manuscrit traine.)
      Puis il le traîne (le corps de Troïlus) après lui

VariantesModifier

Dérivés dans d’autres languesModifier

RéférencesModifier

AnglaisModifier

ÉtymologieModifier

Du verbe train avec le suffixe -er.

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
trainer
\ˈtɹeɪ.nɚ\
ou \ˈtɹeɪ.nə\
trainers
\ˈtɹeɪ.nɚz\
ou \ˈtɹeɪ.nəz\

trainer \ˈtɹeɪ.nɚ\ (États-Unis), \ˈtɹeɪ.nə\ (Royaume-Uni)

  1. Entraineur.
  2. (Royaume-Uni) (Habillement) Basket.

SynonymesModifier

Vocabulaire apparenté par le sensModifier

  • trainee (« personne qui suit un entraînement »)
  • training (« entraînement »)

PrononciationModifier

AnagrammesModifier

Voir aussiModifier