Ouvrir le menu principal

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(XIe siècle) En ancien français cleide (en judéo-français, dans les gloses de Rashi, attesté en latin médiéval clita « treillis » (629-634, Loi ripuaire), emprunté au gaulois *clēta, apparenté au breton kloued, gallois clwyd « barrière », irlandais clíath « clos, clôture ».
Le gaulois a aussi donné l’occitan cleda « claie », le catalan cleda « parc à bétail, à moutons », aragonais cleta « portillon », le portugais cheda « caisse de char ».

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
claie claies
\klɛ\
 
Une claie à raisin. (1)

claie \klɛ\ féminin

  1. (Vannerie) Panier fait de brins d’osier, plat, long et large, selon l’usage que l’on en fait.
    • Le triage se fait sur des claies sur lesquelles le trieur commence par développer la toison qu’on arrive à reconstituer à plat. — (D. de Prat, Nouveau manuel complet de filature ; 1re partie : Fibres animales & minérales, Encyclopédie Roret, 1914)
    • Cet arbuste donne des fruits qui sont cueillis avant maturité, séchés sur des claies puis distillés. — (Marcel Hégelbacher; La Parfumerie et la Savonnerie., 1924, page 29)
  2. Treillage en bois ou en fer servant de clôture pour les parcs à bestiaux, les propriétés, d’abri pour les plantes, de support à claire-voie pour l’entreposage et le séchage de fruits notamment, d’abat-jour, etc.
    • De petits oiseaux roux étaient perchés sur les pieux des claies qui jalonnaient le chemin. — (Pierre Benoit, Mademoiselle de la Ferté, Albin Michel, 1923, Cercle du Bibliophile, page 28.)
    • Je crois bien que jamais je ne mangerai rien de meilleur que ce poisson grillé sans sel sur la claie de roseaux verts. — (J. M. G. Le Clézio, Le Chercheur d'or, Gallimard, 1985)
  3. (Pêche) Nasse.
  4. (Militaire) (Histoire) Assemblage de branches d’arbres qu’on charge de terre et dont on couvre un logement pour le garantir des feux d’artifice de l’ennemi.
  5. (Architecture) Assemblage de branches entrelacées qu’on jette sur la boue d’un fossé récemment saigné, afin de pouvoir le passer sans enfoncer.
  6. (Bijouterie) Sorte de faux plancher en bois, divisé en chambrettes, qui est mis sous l’établi pour recevoir les parcelles d’or et d’argent qui se détachent de l’ouvrage.
  7. (Équitation) Un des types d'obstacle figurant dans les courses de steeple-chase.

SynonymesModifier

DérivésModifier

  • claydas
  • clayer
  • clayère
  • clayon
  • clayonnage
  • clayonner
  • passer à la claie (jeter avec une pelle de la terre pierreuse contre une claie qu’on tient entre droite et couchée, de sorte que la bonne terre passe et que les pierres retombent au bas de la claie du côté du jardinier)
  • traîner sur la claie (punition infligée autrefois aux cadavres de ceux qui s’étaient tués volontairement, ou qui avaient été tués en duel, ou qui avaient été condamnés à mort)

Variantes dialectalesModifier

TraductionsModifier

Forme de verbe Modifier

Voir la conjugaison du verbe clayer
Indicatif Présent je claie
il/elle/on claie
Imparfait
Passé simple
Futur simple
Subjonctif Présent que je claie
qu’il/elle/on claie
Imparfait
Impératif Présent (2e personne du singulier)
claie

claie \klɛ\

  1. Première personne du singulier du présent de l’indicatif de clayer.
  2. Troisième personne du singulier du présent de l’indicatif de clayer.
  3. Première personne du singulier du présent du subjonctif de clayer.
  4. Troisième personne du singulier du présent du subjonctif de clayer.
  5. Deuxième personne du singulier du présent de l’impératif de clayer.

ParonymesModifier

AnagrammesModifier

RéférencesModifier

Ancien françaisModifier

ÉtymologieModifier

Du gaulois *cleta. La claie de la main, la claie de l'échine s'est dit, par comparaison de la structure osseuse de ces parties avec une claie[1].

Nom commun Modifier

claie \Prononciation ?\ féminin

  1. Claie.
    • Formaiges qui dedens esteient
      Et sur une cloie giseient.
      — (Marie de France, Fable 14)
    • Les deux furent trainez sur des clies, et le peuple les poursuivit, et couvrit de fanges et d'opprobres — (Théodore Agrippa d'Aubigné, Hist. II, 32)
  2. Dos, revers de la main.
    • Que le faulcon siée droictement sur le poing, non pas sur la cloie de la main, ne dedens sur les dois. — (Modus, f° LXXVIII, XIVe siècle)
  3. Dos, colonne vertebrale.
    • claie de l'eschine, cage thoracique.
    • El n'a, ce semble, point de ventre, Que tout le pis [poitrine, devant du corps]… Pent à la cloie de l'eschine. — (La Rose, 10210, XIIIe siècle)

VariantesModifier

DérivésModifier

RéférencesModifier