Ouvrir le menu principal

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

Du latin septuaginta.

Adjectif numéral Modifier

 
Inscription française du XVIIe utilisant la graphie « septente » (Église de Saint-Nectaire)
Invariable
septante
\sɛp.tɑ̃t\

septante \sɛp.tɑ̃t\ invariable

  1. (Belgique) (Suisse) (Congo-Kinshasa) Soixante-dix (70).
    • Mars nous menace par la force bellique,
      Septante fois fera le sang épandre : […]
      — (Nostradamus, Les Prophéties, Éditions Mille et une nuits, 1998, p. 15)
    • Les septante semaines de Daniel sont équivoques pour le terme du commencement, à cause des termes de la prophétie ; et pour le terme de la fin, à cause des diversités des chronologistes. — (Blaise Pascal, Pensées, Librairie générale française, coll. « Le Livre de poche », 1996, p. 345)
    • Selon les observations de Henry, le renard est capable d’uriner jusqu’à septante fois par heure et il le fait tout en cherchant sa nourriture. — (Jean-Pierre Jost & Yan-Chim Jost, Le Renard: Aspect, comportement, urbanisation, 2005)

NotesModifier

  • La France du Moyen Âge connaissait deux systèmes de numération : la base dix (système décimal) et la base vingt (système vicésimal) ; septante et soixante-dix en sont les témoins.
  • L’usage des formes régulières de la base dix est considéré comme archaïque en France à l’exception des métiers de la finance où leur usage permet d’éviter de coûteuses erreurs, notamment lors de transactions téléphoniques.

SynonymesModifier

DérivésModifier

Apparentés étymologiquesModifier

TraductionsModifier

→ voir soixante-dix

Nom commun Modifier

Invariable
septante
\sɛp.tɑ̃t\

septante \sɛp.tɑ̃t\ masculin invariable

  1. (Belgique) (Suisse) (Acadie) ou (Archaïsme) Le nombre 70.

TraductionsModifier

→ voir soixante-dix

PrononciationModifier

Voir aussiModifier

WallonModifier

Adjectif numéral Modifier

septante \Prononciation ?\

  1. Septante.