Ouvrir le menu principal

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(Date à préciser) Du latin populaire *cinquanta, réduction du bas latin cinquaginta (Corpus Inscriptionum latinarum), en latin classique quinquaginta.

Adjectif numéral Modifier

Invariable
cinquante
\sɛ̃.kɑ̃t\

cinquante \sɛ̃.kɑ̃t\ pluriel

  1. (Antéposé) Quarante-neuf plus un, soit cinq fois dix, cardinal correspondant au nombre 50.
    • Alors, je regardai dans la nuit grisâtre, et je vis, à cinquante pas devant moi, le colporteur Pinacle […] — (Erckmann-Chatrian, Histoire d’un conscrit de 1813, J. Hetzel, 1864)
    • C’était à cette époque une femme de cinquante-deux à cinquante-trois ans à peu près, qui conservait, grâce à son embonpoint plein de fraîcheur, les traits de sa première beauté. — (Alexandre Dumas, La Reine Margot, C. Lévy, 1886)
    • Dès l’Ite Missa est, la sacristine s’agita. Longue, plate et noire comme un staphyllin, desséchée par cinquante ans de célibat concentré, elle semble porter sur ses épaules étroites tout le deuil de la terre, expier tous les péchés du monde. — (Jean Rogissart, Passantes d’Octobre, Librairie Arthème Fayard, Paris, 1958)
    • Joué surtout à Paris durant les cinquante premières années du XIXe siècle, le Bésigue (appelé aussi Bézi ou Bési) connut rapidement une grande vogue. — (Frans Gerver, Le guide Marabout de Tous les Jeux de Cartes, Gérard & C°, Verviers 1966, p. 71)
  2. (Antéposé) Un grand nombre de.
    • Il entrevit une autre, deux autres, trois autres soirées de travail qui seraient peut-être gaspillées à cause d’une inconnue dont il n’avait point réussi à percer les motifs, le caractère, car il continuerait à se poser cinquante questions à son sujet. — (Gabrielle Roy, Bonheur d’occasion, 1945, II)
  3. (Postposé) Cinquantième.
    • Page cinquante.
    • L’article cinquante du code civil.

Transcriptions dans diverses écrituresModifier

Quasi-synonymesModifier

Pour exprimer un grand nombre indéfini :

DérivésModifier

Vocabulaire apparenté par le sensModifier

Apparentés étymologiquesModifier

TraductionsModifier

Nom commun 1 Modifier

Invariable
cinquante
\sɛ̃.kɑ̃t\

cinquante \sɛ̃.kɑ̃t\ masculin et féminin identiques invariable

  1. (Au masculin) Nombre 50, entier naturel après quarante-neuf.
    • Cinquante multiplié par deux.
    • Cinquante s’écrit L en chiffres romains.
  2. (Par métonymie) Chose portant le numéro 50.
    • Il habite au cinquante.
  3. (Sans article) (Par ellipse) Année qui se termine par 50, par exemple 1950.

Transcriptions dans diverses écrituresModifier

DérivésModifier

TraductionsModifier

Nom commun 2Modifier

Singulier Pluriel
cinquante cinquantes
\sɛ̃.kɑ̃t\

cinquante \sɛ̃.kɑ̃t\ masculin

 
Un cinquante
  1. Baguette métallique de 50 cm de longueur, possédant une extrémité courbée à l’équerre, et utilisé dans divers jeux de boules pour le traçage du cadre et des lignes au jeu, le marquage de l’emplacement des boules et du but, la délimitation de la zone de validité des tirs et autres distances.
    • Un instrument de mesure en métal, la baguette ou le cinquante, facilite le traçage d'un arc de cercle autour de l'objectif .— (Joël Guibert, Joueurs de boules en pays nantais: double charge avec talon)
    • Le cinquante ou baguette est un instrument de mesure indispensable pour tracer et estimer ce que l'on désigne comme les mesures d'ordres.— (Centre alpin et rhodanien d'ethnologie, Le Monde alpin et rhodanien)
    • Tout le matériel pour mesurer vos points les plus litigieux ! Découvrez la gamme d'outils de mesure de Futura France : cinquantes, compas, mètres, etc.— (www.boule-futura.fr)

TraductionsModifier

Nom commun 3Modifier

Singulier Pluriel
cinquante cinquantes
\sɛ̃.kɑ̃t\

cinquante \sɛ̃.kɑ̃t\ masculin

  1. (Métrologie) (Désuet)

HolonymesModifier

MéronymesModifier

TraductionsModifier

PrononciationModifier

AnagrammesModifier

Voir aussiModifier

Précédé
de quarante-neuf
Cardinaux en français Suivi
de cinquante-et-un

Ancien françaisModifier

ÉtymologieModifier

Du latin quinquaginta.

Adjectif numéral Modifier

cinquante \Prononciation ?\

  1. Cinquante.
    • Avoec iço plus de cinquante carres — (La Chanson de Roland, édition critique de L. Gautier, laisse 13)

Dérivés dans d’autres languesModifier