Ouvrir le menu principal

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

Issu, par substitution de suffixe, de l’ancien français *gardenc [1], lui-même de garder avec le suffixe germanique -enc, → voir -an et -ane. Le mot gardian est issu du même étymon via l’ancien occitan.

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
gardien gardiens
\ɡaʁ.djɛ̃\
 
Le gardien de but en hockey sur glace.

gardien \ɡaʁ.djɛ̃\ masculin (pour une femme on dit : gardienne)

  1. Personne qui garde, qui surveille, qui défend.
  2. Celui, celle qui protège ou qui est commis pour protéger quelqu’un ou quelque chose.
  3. Celui qui garde quelque chose, qui est chargé de veiller à sa conservation.
    • Le gardien d’un monument public.
    • Gardien de musée, de bibliothèque.
    • Profitant des possibilités de sens offertes par le mot « gardien », qui peut désigner un gardien de cimetière mais aussi un gardien de zoo ou de cirque, le texte propose une descente dans le règne animal et prend dès lors l’allure d’une visite à une ménagerie de cirque. — (Pierre Schoentjes, Claude Simon par correspondance : Les Géorgiques et le regard des livres, p. 158, Librairie Droz, Genève, 1995)
  4. (En particulier) (Justice) Celui qui est commis par justice pour garder des meubles saisis, des scellés, etc.
    • On l’a établi gardien des effets saisis, des meubles, des scellés.

SynonymesModifier

DérivésModifier

Apparentés étymologiquesModifier

TraductionsModifier

Traductions à trierModifier

Adjectif Modifier

Singulier Pluriel
Masculin gardien
\ɡaʁ.djɛ̃\
gardiens
\ɡaʁ.djɛ̃\
Féminin gardienne
\ɡaʁ.djɛn\
gardiennes
\ɡaʁ.djɛn\

gardien \Prononciation ?\ masculin

  1. Protecteur.
    • Ange gardien.
    • Renée allait, incertaine, déjà détachée, et témoignant d’une modestie indifférente et gardienne. — (Colette, Ces plaisirs, 1932, p. 122)

DérivésModifier

PrononciationModifier

AnagrammesModifier

Voir aussiModifier

RéférencesModifier