Annexe:Prononciation/français/disjonction

En français, on fait souvent la liaison, ou l’élision (sauf cas particulier, les deux vont ensemble), avec un mot commençant par une voyelle phonétique. Il existe néanmoins un certain nombre de mots qui font exception, pour lesquels il y a disjonction.

Ceci inclut :

  • une partie importante des mots commençant par « h »,
  • d’autres mots pour lesquels c'est l’usage, souvent pour des raisons phonétiques (ceci inclut en particulier les mots monosyllabiques)

Mots pour lesquels il y a disjonctionModifier



Mots pour lesquels il n’y a pas disjonctionModifier

Mots pour lesquels l’usage évolueModifier

Voir aussiModifier

RéférencesModifier

  • Maurice Grevisse, Le bon usage, sections 47 à 50.
    • [1] « L’h aspiré. » (sic : titre de la section 48) ; mais on entend aussi « le h aspiré ».
    • [2] « Handicap [mot anglais] et sa famille sont particulièrement menacés »
  • [3] Après les articles (un, des ou les), la liaison se fait parfois. Mais l’élision ne se fait pas.
  • [4] Source : www.etudes-litteraires.com
  • [5] On dit « le a circonflexe », par exemple.
  • [6] En Belgique wallonne, le h est plutôt expiré (soufflé). Il en est de même pour les noms de lieu comme la ville de Huy. La graphie ancienne était d'ailleurs xHuy. On retrouve ce x également dans xHendelesse, xHoffray etc... Dans cette graphie, c'est le x qui ne se prononce pas, il s'écrivait en fait légèrement plus bas que le texte.