Ouvrir le menu principal

Wiktionnaire:Pages proposées à la suppression/février 2015


Raccourcis [+]
WT:PPS
WT:PAS
WT:RFD

Cette page liste les pages candidates à la suppression pour le mois de février 2015.

Proposer un mot sur cette page est destiné à soumettre à la communauté des arguments qui induisent son retrait (non respect des critères d’acceptabilité, absence d’attestation, attestation non utilisable du fait de l’ambiguïté du sens, variante ultra minoritaire, graphie erronée, caractère non figé d’une locution, etc.). Si vous n’avez pas le temps de vérifier l’utilisation de ce mot, confiez cette tâche à d’autres en apposant le modèle {{vérifier}}. Les lecteurs seront ainsi alertés, c’est la seule urgence.

Remarque : La question devrait être « est-ce que c’est un terme utilisé dans la langue ? » et non « faut-il inclure ce mot ? », car tous les mots sont acceptés.

Si vous êtes un contributeur chevronné, consultez éventuellement les principes et tâches d’administration de cette page



consubstantialisableModifier

 

Traité : conservé
Aucune évidence pour la suppression, après plus d’un mois plein. Donc : absence de consensus ==> conservation. --GaAs 5 mars 2015 à 20:00 (UTC)


Consubstantialisable fut crée par une IP, avec un exemple. Je l'ai révisé selon nos critères, mais j'ai un doute : C'est un hapax. Seul Lmatier pourrait le sauver. --François GOGLINS (discussion) 1 février 2015 à 14:22 (UTC).

Il faudra etre pertinent car le coup d'après ce sera consubstantialisabilité ou consubstantialisabilisation ou consubstantialisablement. --François GOGLINS (discussion) 1 février 2015 à 14:26 (UTC).
  • La citation a été inventée de toute pièce : [1], j’ai donc supprimé la page. — Automatik (discussion) 1 février 2015 à 14:55 (UTC)
Non, la citation, unique certes, apparaît dans un document [2]. La proposition de débat mérite, au moins, d'être respectée. J'ai rétabli l'article. --François GOGLINS (discussion) 1 février 2015 à 17:19 (UTC).
La source est alors mal indiquée, on ne met pas un titre de paragraphe en italique. — Automatik (discussion) 1 février 2015 à 20:56 (UTC)
  •    Conserver Je pense qu’ici une attestation suffit, car le mot est construit de façon régulière. Le fait de le trouver dans un ouvrage ajoute à l’utilité de le définir. Il manquait un mot à la citation. Comment être sûr qu’il s’agit d’un hapax ? A-t-on une référence l’affirmant ? En revanche c’est extrêmement peu attesté, ça c’est certain. Stephane8888 4 février 2015 à 22:58 (UTC)
Le problème du hapax, c'est qu'il ne dit jamais qu'il l'est. Je n'ai pas trouvé d'autre exemple ==> donc il ne sert qu'à une occasion en français. Ce qui donne un soupçon sérieux d'hapaxité. --François GOGLINS (discussion) 5 février 2015 à 14:00 (UTC).
Moi non plus je n’ai pas trouvé d’autres exemples d’utilisation, mais Google est très loin de donner l’ensemble du corpus francophone. Pour moi, on parle d’hapax quand, des décennies plus tard, les philologues et les amoureux du langage ont vainement cherchés le mot dans le corpus. Et c’est pourquoi il convient d’avoir une référence linguistique qui qualifie le mot d’hapax. Comme tu dis : ce n’est pas le mot tout seul qui se donne le titre d’hapax. Ni la communauté du Wiktionnaire, aussi dévouée et compétente soit-elle. Parler de néologisme ne conviendrait pas non plus car il suffirait d’une seule autre attestation très antérieure pour réfuter l’affirmation. Stephane8888 5 février 2015 à 21:38 (UTC)
  1. Ce qui me gêne c'est que la seule attestation soit entre guillemets, ce qui montre bien que l'auteur ne fait pas un usage ordinaire d'un tel terme. J'attends un peu de voir le débat murir pour me prononcer, mais je suis sceptique. — SimonGlz (discussion) 5 février 2015 à 18:43 (UTC)
    • Personnellement (et de manière générale, sans parler de ce cas particulier), je pense que les guillemets sont un argument pour l'inclusion : ils prouvent que l'auteur a conscience d'utiliser un mot qui n'est pas dans son dictionnaire habituel, mais qu'il décide de l'utiliser quand même. Cela exclut donc l'hypothèse d'une faute de frappe ou d'une erreur de la part de quelqu'un qui apprend à parler la langue. Lmaltier (discussion) 5 février 2015 à 20:43 (UTC)
    • Ca peut se défendre oui. Cela dit, nos arguments ne sont pas exclusifs : on peut dire que l'auteur a pleine conscience de l'usage non-ordinaire d'un terme. Je n'en demeure pas pour autant moins sceptique sur l'inclusion. Une seule occurrence pour la réalisation d'un terme à la formation théorique, c'est extrêmement faible (dans le sens où l'on pourrait attendre en droit un usage plus important des ces types de termes à la formation théorique, ce qui pourrait souligner l'intention proprement extra-ordinaire plutôt qu'une réelle intention sémantique déterminée — je ne sais pas si je suis clair). Bref je reste indécis. — SimonGlz (discussion) 5 février 2015 à 21:31 (UTC)
  1. Voir la note dans -able et l'attestation fournie. Lmaltier (discussion) 14 février 2015 à 18:48 (UTC)
  2.    Supprimer On voit nettement que l'auteur de la citation « crée » le mot. On a affaire à une création délibérée de mot pour donner de la consistance au texte comme Radonvilliers a créé des mots pour donner une consistance à son dictionnaire. C'est par son caractère exceptionnel plus une figure de style que l'adoption consciente d'un nouveau mot de la langue française.   Stephane8888 : et   Lmaltier : Que la construction soit fidèle aux règles de la langue ne suffit pas. Un seul exemple est insuffisant. Les entrées du Radonvilliers sont aussi fidèles aux règles de construction de la langue et il est vraisemblable que parmi tous les mots créés par cet auteur certains ont pu être employés 1 seule fois dans une publication sur Internet (ouvrages, blogs...) et pour autant ne mériteraient pas de figurer dans le Wiktionnaire. Le questionnement sur le nombre d'occurrences à fournir pour justifier l'acceptation d'un article n'a toujours pas abouti mais on a collectivement reconnu que l'existence d'une seule utilisation d'un mot était insuffisant. D'ailleurs, Lmaltier, tu cherches plusieurs occurrences pour créer tes verbes et tu as reconnu que tu te refusais à créer un verbe qui n'aurait qu'un exemple d'emploi même si sa construction est conforme aux règles. -- Béotien lambda 14 février 2015 à 23:44 (UTC)
    Oui, mais je répète qu'il s'agit ici d'un mot qui existait déjà (virtuellement) avant même sa première utilisation, du fait de la possibilité systématique d'utilisation de ce suffixe (voir référence à ce sujet). C'est ça qui change tout : on peut dire que l'auteur de l'exemple n'a pas créé le mot, pas plus que quelqu'un qui utilise une forme conjuguée très rare d'un verbe classique n'a créé cette forme conjuguée, même s'il ne l'avait jamais entendue : il n'a fait qu'appliquer les règles de la langue. Il y a beaucoup de constructions classiques avec préfixe ou suffixes, mais il y en a très peu qui ont ce caractère systématique. Lmaltier (discussion) 15 février 2015 à 17:39 (UTC)
    Radonvilliers n’atteste pas de l’emploi réel des mots qu’il définit, alors que dans l’attestation de Sobieszczanski, consubstantialisable est employé pour exprimer une idée. Je viens de créer l’article consubstantialiser, attesté des centaines de fois. Qu’on trouve, pour consubstantialisable, une seule ou 2 ou 3 attestations, cela ne change rien. « Quand on peut dire qu’il existe un procédé systématique de formation de nouveaux mots dans la langue, une seule attestation extérieure peut suffire [3] » C’est le cas ici avec le suffixe -able et ce verbe transitif. Stephane8888 18 février 2015 à 01:19 (UTC)
  3. Plutôt    Supprimer. Dans le fond je suis plutôt d’accord avec les arguments avancés par Lmaltier et Stephane8888. Mais une seule attestation c’est trop peu. Arcuz (discuter ?) 17 février 2015 à 23:04 (UTC)

au niveauModifier

 

Traité : conservé
La page est désormais un vrai article, merci à ceux qui l’on fait. --GaAs 11 mai 2015 à 15:59 (UTC)


  • Proposé par Dbult (discussion) le 3 février 2015 à 15:15 (UTC)
  • Motif : Cette page est actuellement redirigé vers au niveau de. Or au niveau correspondrait plutôt à la combinaison de l'article contracté au et du nom niveau. La redirection sur la locution au niveau de peut donner une mauvaise piste de compréhension.
  1.    Conserver Mériterait une entrée séparée : l'expression est tout faite et n'a pas le même sens. Elle s'emploie adverbialement, souvent avec « être » – « être / ne pas être au niveau » (registre assez familier). Bu180 (discussion) 5 février 2015 à 14:07 (UTC)
  2.    Renommer en être au niveau, bien vu Bu180. (J'ai l'impression que ça ne s'emploie qu'avec le verbe être, en locution verbale donc.) Edit : Ou    Conserver directement (en annulant la redirection pour en faire une entrée propre), si l'on atteste suffisamment que la locution s'emploie avec d'autres verbes que le verbe être (e.g. « se sentir au niveau » dans la citation de Stephane8888).— SimonGlz (discussion) 5 février 2015 à 18:27 (UTC)
  3.    Renommer Idem ci-dessus, mais ce n'est que mon humble avis. Charles-Edouard de la Pannerie de la Villardière de Mardricourt (discussion) 14 février 2015 à 19:34 (UTC)
  4. J’aurais plutôt dit : "ne pas être à niveau". Pour moi le au (niveau) = à le (niveau), et donc … le niveau de. Ceci dit, on trouve des attestations (surtout des commentaires sportifs). Ça semble elliptique : "pas au niveau (espéré)(attendu)(auquel on aimerait être)(que nous souhaitions)". Stephane8888 17 février 2015 à 00:10 (UTC) Remarque : pour ce genre de locution, mieux vaut s’appuyer sur le corpus, que sur des exemples inventés.
    • Je ne me sens pas au niveau pour le gagner. — (Nadal : "Pas au niveau" - Open d'Australie, www.welovetennis.fr, 17 janv. 2015)

crime scene, section françaisModifier

 

Traité : conservé
c'est bon, on garde


  • Proposé par Moyogo (discuter) le 4 février 2015 à 07:22 (UTC)
  • Motif : J’ai un doute sur la lexicalisation de cette locution nominale anglaise en français. Sur Google Livres, "une crime scene" n’a qu’un résultat et "la crime scene" n’en a que quatre, dont deux indiquant « comme on dit aux Amériques » ou « Ce que les Anglo-Saxons désignent comme ». ---Moyogo (discuter) 4 février 2015 à 07:22 (UTC)
  1.    Conserver mais en indiquant que c'est extrêmement rare, et que c'est scène du crime qui est presque toujours employé en français : je ne compterais pas les deux attestations discutables, mais il reste quand même plusieurs. On a ici des mots attestés dans un seul livre... (et le Littré aussi en a, d'ailleurs). Lmaltier (discussion) 5 février 2015 à 18:30 (UTC)
  2.    Supprimer, pas plus convaincant que « base transceiver station ». — SimonGlz (discussion) 5 février 2015 à 18:36 (UTC)
  3.    Supprimer, clairement un emploi étranger identifié comme tel. --Lyokoï (discussion) 6 février 2015 à 10:25 (UTC)
  4.    Conserver Étant le créateur de l’article, je serais naturellement plutôt pour conserver… D’autant plus que je donne en exemple un extrait d’un auteur connu. Cela dit, il est vrai que cette locution nominale est très peu usitée en français (au profit de scène de crime), et c’est tant mieux. J’ai rajouté la mention (Peu usité). — Actarus (Prince d'Euphor) 6 février 2015 à 18:57 (UTC)
  5.    Conserver Merci Actarus pour la mention de rareté. La prononciation francisée est utile aux lecteurs non anglophones qui souhaitent lire l’auteur tel que l’auteur souhaite être lu. C’est sans doute de peu d’importance dans un roman, mais imaginez dans un poème… Stephane8888 7 février 2015 à 17:10 (UTC)
    Je suis d’accord avec cet argument, mais avons-nous une source pour cette prononciation ? Arcuz (discuter ?) 17 février 2015 à 22:21 (UTC)
    C'est quand même beaucoup s'avancer que de dire que l'auteur souhaite être lu avec la prononciation francisée (on en sait franchement rien). En fait, ton argument repose sur une pétition de principe : le mot est français donc l'auteur souhaite qu'il soit lu en français donc le mot est français. J'ai déjà vu plus convaincant. — SimonGlz (discussion) 17 février 2015 à 22:44 (UTC)
    Je pense que l’auteur souhaite qu’on s’approche au mieux de la prononciation anglophone, et c’est donc utile d’avoir les phonèmes français correspondant. L’argument pour la conservation c’est que c’est utilisé en français, et que l’article explique bien que c’est très très rare. Stephane8888 12 mars 2015 à 21:46 (UTC)
  6.    Conserver Changement d'avis après l'explication fournie ci-dessous. Charles-Edouard de la Pannerie de la Villardière de Mardricourt (discussion) 14 février 2015 à 19:34 (UTC)
    • Par principe, nous sommes neutres, nos opinions personnelles sur les mots n'ont pas à rentrer en ligne de compte ici. Voir aussi ci-dessous. Lmaltier (discussion) 14 février 2015 à 18:58 (UTC)
  7.    Conserver Entendu à l'oral. --Diligent (discussion) 4 mars 2015 à 12:43 (UTC)

à la biteModifier

 

Traité : supprimé
For the sake du Wiktionnaire. --GaAs 10 mars 2015 à 22:56 (UTC)


  1. J'ai rarement vécu une recherche d'attestations aussi foireuse  . Je conseille « faire à la bite », les attestations sont très imagées. — SimonGlz (discussion) 5 février 2015 à 18:11 (UTC)
    Après cette recherche (« fait à la bite »), j'ai l'impression que « à la bite » est simplement l'élision de « à la bite et au couteau ». A moins que quelqu'un trouve une mine d'attestations,    Renommer à la bite en à la bite et au couteau. — SimonGlz (discussion) 5 février 2015 à 18:17 (UTC)
    Si les deux sont utilisés, les deux peuvent avoir leur page. Mais je ne sais pas si les deux sont réellement utilisés. Lmaltier (discussion) 5 février 2015 à 18:24 (UTC)
    « Ça lui fera la bite », je connais, « à la bite », pas. Donc, ça n’existe pas. --Budelberger 5 février 2015 à 18:27 (UTC).
    @Lmaltier, je ne trouve pour l'instant que deux attestations : « Les cinématiques Separate Ways toujours en SD, les ralentissements incompréhensibles, le mode 60 FPS fait à la bite, deux maps de Mercenaries sur quatre injouables pour cause de bugs... » (ici) et « A ceux qui penses que les animes jap sont fait à la bite, sachez que les traits doivent être IMPECABLES. » (ici). Me concernant, c'est trop léger pour constituer une entrée. A la limite, une note dans faire à la bite et au couteau. Néanmoins c'est un vote par provision, dans l'attente d'autres potentielles attestations. — SimonGlz (discussion) 5 février 2015 à 18:31 (UTC)
    « @Lmaltier » !… comment ça, tu connais pas le modèle {{ping}}, que je viens de découvrir ?… --Budelberger 6 février 2015 à 00:48 (UTC). (Comme vous êtes plusieurs à utiliser la syntaxe « @Identifiant », je suppose que vous avez de bonnes raisons pour ; alors créez un modèle…)
    Oula on dépasse mes compétences en syntaxe WT là, mais j'essaierai de l'utiliser dorénavant, pour te faire plaisir.  SimonGlz (discussion) 6 février 2015 à 06:05 (UTC)
    Personnellement je ne connaissais pas à la bite et au couteau, j'ai par contre déjà lu avec sa bite et son couteau pour qualifier la manière de faire les choses avec un minimum de moyens matériels (mais je ne sais plus où) --Pjacquot (discussion) 6 février 2015 à 09:04 (UTC)
    J'aurais tendance à dire que les deux existent. Le premier peut-être par déformation ou mésinterprétation du second (mais ce n'est qu'une supposition). — SimonGlz (discussion) 6 février 2015 à 13:34 (UTC)
    Si pas encore fait (je n’ai pas encore tout lu en détail) je signale l’existence de l’entrée : avec ma bite et mon couteau. Alphabeta (discussion) 3 mars 2015 à 20:07 (UTC)
  2. Synonyme de à la zeub, à la mords-moi-le-nœud et apparentés… Mais bon… Au moins c’est écrit en français (j’dis ça, j’dis rien). Si il y en aurait un a viré ce serait plutôt à la roule-moi les couilles dans la laitue. Une occurrence dans un livre et sa citation dans un article [4] et fin de l’histoire. Jamais entendu car, fort probablement, jamais employé (je parle de la version laitue). Pour à la bite et au couteau c’est clairement admissible. V!v£ l@ Rosière /Murmurer…/ 6 février 2015 à 15:44 (UTC)
  3.    Renommer Idem proposition de SimonGleyze, trop brut sous cette forme. Mais ce n'est que mon humble avis. Charles-Edouard de la Pannerie de la Villardière de Mardricourt (discussion) 14 février 2015 à 19:34 (UTC)

telephony application programming interface (section fr)Modifier

 

Traité : supprimé
Pas évident, mais on pourra tjs restaurer. --GaAs 10 mars 2015 à 22:53 (UTC)


  • Proposé par Béotien lambda le 12 février 2015 à 09:20 (UTC)
  • Motif : Cet article est de la trempe de base transceiver station (section fr) qui est discuté dans Wiktionnaire:Pages proposées à la suppression/janvier 2015#base transceiver station (section fr). Pour moi cet article est aussi intéressant à discuter parce qu'il comprend un mot de plus (4) que base transceiver station qui en compte (3), et il y a des occurrences avec des locutions qui contiennent (5) ou (6) mots. Une locution en anglais composée de 4 mots dans une section Français, cela fait peut-être plus réfléchir ? Je ne vois pas trop ce que devient le Wiktionnaire avec ce type d'articles, un vrai foutoir, à mon avis. Mais ça n'engage que moi.
  1.    Supprimer comme base transceiver station. Arcuz (discuter ?) 12 février 2015 à 23:28 (UTC)
  2.    Supprimer Locution en Anglais, pas en Français. -- Béotien lambda 13 février 2015 à 08:18 (UTC)
  3.    Conserver C'est peu usité en français, mais ça l'est quand même un peu. C'est une locution en anglais, clairement, et c'est à plus forte raison à considérer aussi comme une locution quand c'est utilisé en français, puisque c'est un emprunt tel quel. Si tu n'en voulais pas de cette section, il ne fallait pas la créer (personnellement, je ne l'aurais jamais créée). Lmaltier (discussion) 14 février 2015 à 17:19 (UTC)
  4.    Conserver Changement d'avis suite à l'explication fournie ci-dessous. Charles-Edouard de la Pannerie de la Villardière de Mardricourt (discussion) 14 février 2015 à 19:34 (UTC)
    • Par principe, nous acceptons tous les mots. Une proportion importante d'anglicismes peut être gênante dans un dictionnaire papier mais ici, sa présence ne change qu'une chose : elle donne une réponse à ceux qui voient ça dans un texte écrit en français et se posent des questions (il y en aura sans doute peu, mais probablement quelques-uns). Supprimer les laisserait avec leurs questions. Pour les autres, la présence de cette section ou non ne change absolument rien, puisqu'ils ne la consulteront pas. Lmaltier (discussion) 14 février 2015 à 18:56 (UTC)
  5. Le Dico du Web décrit TAPI (www.olecorre.com). « Une API » est d’un emploi courant en informatique francophone. TAPI en dérive : « Telephony API ». Un article pour la locution complète a probablement une faible utilité. Stephane8888 14 février 2015 à 22:24 (UTC)
  6.    Supprimer cf. débat du mois dernier. — SimonGlz (discussion) 14 février 2015 à 22:48 (UTC)

je veux être enculé siModifier

 

Traité : supprimé
Tendance à la suppression dans les réponses, mais en fait le pb est que le titre de cet article ne correspond pas aux critères d’acceptation des articles du Wiktionnaire, et que je l’aurais passé direct en SI s’il n’avait pas été mis ici. Bon, donc, ==> SI. --GaAs 10 mars 2015 à 22:47 (UTC)


  • Proposé par Béotien lambda le 14 février 2015 à 16:31 (UTC)
  • Motif :Expression citée dans le TLFi, mais qui n'est pas utilisée à l'exception de son créateur Céline. Par ailleurs elle n'est ni rare puisqu'elle n'est jamais employée dans le sens donné, ni vieillie puisqu'elle n'a jamais été employée couramment à une époque passée. C'est une expression comme il y en a des milliers sous la plume des auteurs de tout acabit, sans raison particulièrement valable pour figurer sur le Wiktionnaire. On rentre ici dans l'explication de texte pas la lexicographie.
    Je note que Lachaume (d · c · b), l'auteur de l'article, prend bien soin de préciser dans son résumé de création : (vocabulaire célinien)

Créateur de l’article averti

  1. Sur le principe, j'étais d'accord, et j'étais donc parti pour dire supprimer, mais si elle est définie par le TLFi, j'imagine que l'attestation trouvée n'est pas le seul emploi. Et comme on ne veut pas être moins complet que les autres dictionnaires... Lmaltier (discussion) 14 février 2015 à 17:14 (UTC)
    • Ou tout l'art du « on » pour faire passer ses intentions personnelles comme l'expression de l'« intérêt général ». — SimonGlz (discussion) 14 février 2015 à 22:59 (UTC)
      Faut arrêter ces insinuations. Je ne fais que dire une évidence : accueillir tous les mots, ça implique bien d'être les plus complets. Lmaltier (discussion) 20 février 2015 à 07:09 (UTC)
  2.    Conserver Expression apparemment notable même si c'est fort déplaisant. Charles-Edouard de la Pannerie de la Villardière de Mardricourt (discussion) 14 février 2015 à 19:34 (UTC)
  3.    Conserver On l’imagine davantage à l’oral qu’à l’écrit, mais rien ne prouve, en effet, que ce soit un emploi vieilli. Pour la rareté, en revanche, c’est même davantage que rare : (Extrêmement rare) me paraît correct. C’est bien une explication de texte, mais la lexicographie descriptive commence là : décrire lorsque c’est un emploi particulier, pas un sens propre. Stephane8888 14 février 2015 à 22:04 (UTC)
      Stephane8888 : Stéphane, tu ne peux pas prendre une décision tranchée (Conserver) sur la simple supputation pour le moins hasardeuse que cette locution serait employée à l'oral. En plus il faudrait que ce soit avec le sens qu'a voulu lui donner Céline et qui fait l'objet de la définition fournie. Et puis, si c'est une femme, c'est je veux être enculée ? Es-tu sûr de ton coup ? -- Béotien lambda 14 février 2015 à 22:47 (UTC)
    Je n’ai pas dit qu’il fallait conserver parce que c’est employé à l’oral (on n’en sait rien) je disais qu’on ne pouvait pas affirmer que c’était vieilli car ça pouvait être employé à l’oral aujourd’hui. Mon argument pour conserver l’article est que Céline utilise la locution dans un sens qui n’est pas son sens propre, qu’il convient donc de le décrire. Stephane8888 16 février 2015 à 21:51 (UTC) P.S. : La question serait plutôt de savoir si l’article ne devrait pas être renommé en je veux être enculé si. Cf. [5].
  4. Je suis indécis mais surtout sceptique. Le Wiktionnaire est-il un lieu pour l'exégèse ? Vous pourrez me balancer le TLFi autant que vous voudrez, c'est de la pure et simple exégèse hyperlocalisée. S'agira-t-il demain de proposer des interprétations de chacune des phrases des ouvrages, fussent-ils des références littéraires ? L'argument du « C'est le TLFi qui l'a dit » ne me convainc pas. Je penche pour le    Supprimer, au moins par provision. P.S. : l'intérêt pour le lecteur est d'ailleurs nul, personne n'irait chercher la phrase entière d'un livre particulier dans un dictionnaire, c'est presque absurde. — SimonGlz (discussion) 14 février 2015 à 22:32 (UTC)
    Absurde pour une recherche directe à l’article, oui, mais l’article peut être accédé en tant que locution synonyme. Stephane8888 24 février 2015 à 22:16 (UTC)
  5.    Supprimer je suis d’accord avec Béotien et Simon   Eölen 14 février 2015 à 22:54 (UTC)
  6.    Conserver, bien évidemment, cette expression désagréable. Moi, je me mets toujours à la place de l’Étranger – lequel, notons-le, cause pôs français – qui se demande qu’est-ce que sur quoi je tombe ? Sinon, pourquoÿ alimenterais-je le Wiktionnaire en exemples triviaux pour un Native ? J’étendrais même le corpus aux expressions du genre « Dans le Doubs, abstiens-toi. », « Just Doubs it », « [Dès que les vents tourneront,] nous nous en allerons. », etc. --Budelberger 15 février 2015 à 13:39 (UTC).
  7.    Supprimer En accord avec les partisans de la suppression ci-dessus. --Dbult (discussion) 15 février 2015 à 16:22 (UTC)
  8.    Supprimer Nous ne faisons pas de l’analyse littéraire… --Lyokoï (discussion) 15 février 2015 à 17:08 (UTC)
  9.    Supprimer C'est plutôt du ressort de Wikiquote. — Dakdada 18 février 2015 à 10:50 (UTC)
  10.   Neutre J’étais parti sur conserver (car on peut penser qu’une locution peut être définie comme telle même s’il s’agit d’un hapax), sauf que… est-ce bien une locution ? Est-ce que cette phrase ne veut simplement pas dire ce qu’elle dit ? Le « Tu m’entends ! » prenant l’ami (je suppose) du locuteur à témoin, insiste sur l’engagement donné, et d’après moi justement sur son sens propre, car il ne dit pas « Je veux bien être pendu », ou « Ma main à couper », expressions sur lesquelles on ne pourrait s’appuyer par un « Tu m’entends ! », cela n’aurait aucun sens (personne n’est évidemment prêt à engager sa vie ou sa main, insister sur cet engagement est contre-productif ; dans le cas présent, cela donne au contraire une force à ce qui est dit, car la « punition » est de l’ordre du possible). Il est donc peut-être envisageable d’interpréter la locution qui nous importe comme la somme des ses parties (comme on dit), même si elle a un rôle clairement emphatique, tant que nous en restons à cet exemple isolé.  () — 19 février 2015 à 22:19 (UTC).
    C’est évidemment au sens figuré (et donc une locution figée). C’est le médecin Gustin Sabayot qui prédit en fonction du temps qu’il fait les malades qu’il aura à soigner (voir le texte). Tu dis qu’après « Je veux bien être pendu » cela n’aurait pas de sens de continuer par « Tu m’entends ! ». C’est une surenchère pour attirer davantage l’attention de son interlocuteur. Stephane8888 22 février 2015 à 21:39 (UTC)
    Au temps pour moi, je n’avais pas lu le texte autour, ce qui est une grosse erreur ; je suis donc d’accord.  () — 23 février 2015 à 21:52 (UTC).
  11.    Supprimer Dans cet extrait de « Mort à crédit », nous retrouvons les antiennes de Céline, les obscénités et les imprécations contre Dieu, typiques de l'affectivité et de l'agressivité de la prose célinienne. Et contrairement à la définition, je ne vois dans cette locution qu'une conviction profonde de la survenu d'un événement. C'est le reste de la phrase qui amène le malheur, le juron apporte la colère, l'ensemble provoquant le désespoir. La définition n'est en fait qu'une explication de texte de l'extrait mais pas de la locution. Et nous pourrions continuer, rapprocher Dieu, la sodomie et la maladie, mais c'est une autre dimension.    Conserver si on le renomme en « je veux être enculé si » en tant que synonyme de « je veux être pendu si », façon péremptoire d'affirmer la certitude de la survenue de quelque chose. Si cela n'est pas vrai, je suis prêt à subir les derniers outrages, la violence définitive.--82.227.182.208 20 février 2015 à 04:32 (UTC)
    Je n’avais pas osé modifié, mais ton avis m’en donne le courage : l’article a été modifié et renommé. Voir je veux être enculé si Stephane8888 24 février 2015 à 22:11 (UTC)
    Je ne vois pas de différence. Ce n'est pas parce que c'est équivalent à « je veux être pendu si » que ça lui donne droit à une page. Bien des auteurs utilisent des tournures de phrase et des périphrases particulières, ça ne rends pas tout ce qu'ils disent éligible à un article de dictionnaire. Au contraire : on ment au lecteur en lui faisant croire que c'est une expression utilisée (« extrêmement rare » ?) alors que seul Céline l'a jamais vraiment utilisé. — Dakdada 24 février 2015 à 22:53 (UTC)
    Tu as raison, mais grâce à toi la note indique maintenant que c’est attesté [jusqu’à preuve du contraire] seulement chez Céline. Ce serait donc pour toi une locution ad hoc, une variante célinienne. Que ce soit une locution figurée, pas facile à comprendre pour un non-francophone, ne serait pas suffisant. Qu’elle soit décrite II.2.b dans le TLFi non plus. Le TLFi ne précise pas la fréquence de la locution dans le corpus, ce qu’en revanche nous nous faisons, mettant en garde le lecteur, et permettant d’enrichir l’article. Bref, nous sommes allés plus loin que le TLFi, nos outils d’analyse du corpus étant plus puissants, nous jugeons que certaines de leurs informations ne sont pas pertinentes d’un point de vue linguistique, et c’est pourquoi nous n’allons pas reproduire une erreur de leur part. Ce sont des chercheurs et la science n’est qu’une suite de validations et d’infirmations. Toutefois, supprimer sur cette seule base ne serait-il pas un peu prétentieux de notre part ? Stephane8888 25 février 2015 à 21:12 (UTC)

biodömeModifier

 

Traité : renommé
Voir biodôme. — Dakdada 26 février 2015 à 09:29 (UTC)


  • Proposé par — Dakdada le 16 février 2015 à 14:15 (UTC)
  • Motif : erreur pour biodôme, à renommer ? Avec son pluriel biodömes.
  1.    Renommer, il semble que l’on soit face à un cas évident "biodöme", 114 résultats en français vs. biodôme, 225 000 résultats en français. Et puis vu l’étymologie, ça ne semble plus faire de doute. J’aurais personnellement réglé ça à l’amiable avec son auteur, Titruffe. — Automatik (discussion) 16 février 2015 à 17:43 (UTC)
    En regardant d’un peu plus près les résultats je ne trouve plus que 58 résultats (+62 non comptés) pour "biodöme" et 276 (+286 non comptés) pour "biodôme". biodöme est quand même représenté à plus de 15%. Arcuz (discuter ?) 25 février 2015 à 21:47 (UTC)
    En regardant d'encore plus près, on voir que, souvent, quand biodöme est utilisé dans une page, biodôme est également utilisé ailleurs, ce qui fait penser à une coquille. Lmaltier (discussion) 25 février 2015 à 22:17 (UTC)
  2. Oui, cela semble évident, d'autant plus que le ¨ et le ^ sont sur la même touche. Si malgré tout ça existait réellement, ce ne pourrait être que pour un nom propre, par souci d'originalité, pas pour un nom commun. Lmaltier (discussion) 20 février 2015 à 07:06 (UTC)
  3.    Renommer --Lyokoï (discussion) 25 février 2015 à 23:16 (UTC)
  4.    Renommer : évident. Charles-Edouard de la Pannerie de la Villardière de Mardricourt (discussion) 3 mars 2015 à 02:34 (UTC)

islam radicalModifier

 

Traité : supprimé
Consensus. --GaAs 11 mai 2015 à 16:05 (UTC)


  1. Hum... La définition qui en est donnée parle non pas d'une modalité de la religion qu'est l'Islam, mais d'une orientation politique. Est-ce toujours un Islam particulier, qualifié par l'adjectif radical, ou est-ce un concept différent ? --Pjacquot (discussion) 18 février 2015 à 13:53 (UTC)
    Le radicalisme n'est pas propre à l'islam. Dans les exemples de radical, il est question d'un libéralisme radical ou de catholiques radicaux. C'est le qualificatif de radical qui les désigne comme autres, comme différents. --François GOGLINS (discussion) 18 février 2015 à 13:59 (UTC)
OK. Mais le radicalisme islamique n'a de rapport avec le radicalisme libéral qu'en cela qu'il entend régir tous les aspects de l'existence. --Pjacquot (discussion) 18 février 2015 à 14:10 (UTC)
Oulà ! Je crois que tu te fais des illusions sur le libéralisme radical. --François GOGLINS (discussion) 18 février 2015 à 15:04 (UTC).
  1. Plutôt    Conserver. De même qu’islam politique a pris sinon un sens, au moins une connotation différente de « islam en politique », il est possible qu’islam radical ait lui aussi un sens différent, quoique pour ce dernier, je ne sois pas catégorique. Il y a quelques mois, en écoutant cette conférence à l’IMA (mais attention : elle dure 1 h 40), j’ai été frappé par le nombre de termes en français dont le sens initial s’est surchargé. — Eiku (d) 18 février 2015 à 17:55 (UTC)
    Convaincu par Eölen pour islam radical. Pour islam politique ce sens particulier de politique n’est pas uniquement lié à l’islam, mais la page politique telle qu’elle est aujourd’hui ne permet pas de comprendre ce qu’on entend par islam politique, expression (figée ou non) qu’on lit pourtant assez fréquemment donc je serais quand même pour créer les articles – même si ce n’est pas le sujet de la discussion. — Eiku (d) 20 février 2015 à 17:21 (UTC)
  2.    Supprimer, ce n’est qu’un sens de radical, qui peut changer selon la position idéologique de la personne qui emploi l’expression, mais pas un sens supplémentaire nouveau de part l’adjonction d’un autre mot spécifique. Wikipédia ne dispose pas de page avec cette expression, ce n’est donc pas un concept politique ou philosophique spécifique. Je ne réagirai pas sur le radicalisme libéral   Eölen 20 février 2015 à 01:56 (UTC)
  3.    Supprimer --Lyokoï (discussion) 22 février 2015 à 21:00 (UTC)
  4.    Supprimer, pour exactement la même raison que signal analogique : c’est juste islam + radical, sans sens émergent. --GaAs 27 février 2015 à 21:01 (UTC)
  5.   Neutre Pourrait être conservé simplement sous une forme du genre "Expression composée de islam et radical". Mais ce n'est que mon humble avis. Charles-Edouard de la Pannerie de la Villardière de Mardricourt (discussion) 3 mars 2015 à 02:34 (UTC)
  6.    Conserver cf signal analogique ci-dessous. --GaAs 10 mars 2015 à 22:42 (UTC)
  7.    Supprimer Si le vote finit par conserver, je ponds catholicisme radical, protestantisme fondamentaliste, bouddhisme zen, christianisme intolérant, islam modéré, etc. --Diligent (discussion) 25 mars 2015 à 12:39 (UTC)
    Attention Diligent avec les liens rouges! Il pourrait y avoir un certain Charles-Edouard de la Pannerie de la Villardière de Mardricourt (d · c · b) qui, ne supportant pas les liens rouges et voyant ceux-ci, pourrait créer les pages  (voir ci-dessous). Bon, je vous rassure, je ne retomberai pas si facilement dans le même panneau. Charles-Edouard de la Pannerie de la Villardière de Mardricourt (discussion) 25 mars 2015 à 21:12 (UTC)
  8.    Supprimer Je ne crois pas que ce soit un signifiant autre qu’une "périphrase" de islamisme. Ce n’est pas une locution figurée ou incompréhensible, même pour un étranger. L’adjectif est interchangeable.Stephane8888 25 mars 2015 à 13:13 (UTC)
  9.    Supprimer même s’il y a beaucoup plus d’attestations pour islam radical que pour catholicisme radical. Il semble que ça soit simplement dû au fait que l’on parle plus de l’islam ces dernières années, voir sur Ngram Viewer, (donc forcément on trouve plus d’expression avec le terme islam dedans). Arcuz (discuter ?) 28 mars 2015 à 16:18 (UTC)

résolverModifier

 

Traité : conservé
levée de boucliers pour une conservation finale.


  • Proposé par Sonysko (discussion) le 22 février 2015 à 20:55 (UTC)
  • Motif : verbe n'existant pas dans la langue française.
  1.    Conserver bien sûr : les attestations montrent que le mot est utilisé, au moins depuis le XIXe siècle. Lmaltier (discussion) 22 février 2015 à 20:59 (UTC)
  2.    Conserver --Lyokoï (discussion) 22 février 2015 à 21:01 (UTC)
  3.    Conserver les exemples dans l’article montrent que le mot est utilisé. Ça me semble correspondre à la définition de « exister » puisque ce mot est utilisé. Le fait de considérer ce mot comme correct ou non relève d’un autre débat ; le Wiktionnaire n’a pas vocation à être normatif. Pamputt [Discuter] 22 février 2015 à 21:03 (UTC)
  4.    Supprimer Les différentes utilisations sont des erreurs de traductions. Par ailleurs, parce qu'une erreur est fréquemment utilisée la justifie t-elle pour autant ?? La page comme même précise bien qu'il s'agit d'une erreur, il faudrait au moins en faire de même pour résolver ... — message non signé de Sonysko (d · c) du 22 février 2015 à 21:16 (UTC)
    • Il ne s'agit pas de justifier quoi que ce soit, il s'agit seulement de décrire l'usage. On a le droit de penser que c'est une erreur, comme on a le droit de penser que le libéralisme, ou le socialisme, ou le communisme, etc. est une erreur, mais ce ne sont que des opinions, et nous ne prenons pas parti, ni pour, ni contre. Lmaltier (discussion) 23 février 2015 à 06:45 (UTC)
      • …bien au contraire… --Budelberger 23 février 2015 à 18:34 (UTC).
  5.    Conserver Je viens d'apprendre l'existence de ce mot grâce à cette page. Mais ce n'est que mon humble avis. Charles-Edouard de la Pannerie de la Villardière de Mardricourt (discussion) 3 mars 2015 à 02:34 (UTC)
  6.    Conserver bien sûr : le mot est bien attesté ... même s'il est surprenant. --François GOGLINS (discussion) 3 mars 2015 à 18:22 (UTC).
  7.    Conserver --Diligent (discussion) 4 mars 2015 à 12:51 (UTC)

signal analogiqueModifier

 

Traité : conservé
Consensus. --GaAs 10 mars 2015 à 22:34 (UTC)


  • Proposé par GaAs le 27 février 2015 à 20:55 (UTC)
  • Motif : Rien de plus que signal + analogique (et je sais de quoi je parle, pour ceux qui ne le sauraient pas).
  1.   Neutre Pourrait être conservé sous une forme simple du genre "Expression composée de signal et analogique", en mentionnant la distinction à faire avec signal numérique. Mais ce n'est que mon humble avis. Charles-Edouard de la Pannerie de la Villardière de Mardricourt (discussion) 3 mars 2015 à 02:34 (UTC)
  2.    Supprimer -- Il s'agit bien de la somme des parties. L'article analogique me semble à étoffer. --François GOGLINS (discussion) 3 mars 2015 à 18:24 (UTC).
  3.    Conserver L’argument somme des parties est trompeur. Imaginons que je ne sache pas la signification de signal analogique mais que l’on me dise que c’est une somme des parties. Je consulte donc signal et analogique et je fais mon addition : je tombe sur : Signe servant d’avertissement qui repose sur l’analogie. Ce qui est assez éloigné du sens réel. Tout ça pour dire qu’il s’agit d’une expression spécifique à la physique et qu’une personne non averti ne connaîtra pas ce mot. C’est pour cela aussi qu’on donne la définition de signal analogique dans les cours de physique (comme ici ou ). Arcuz (discuter ?) 3 mars 2015 à 20:19 (UTC)
  4.    Conserver Comme le dit Arcuz94, il faut en finir avec ce raisonnement "somme des parties", qui n'a jamais été un critère ici, heureusement. La seule question est "est-ce que ça peut être considéré comme un terme en propre, pas seulement comme la juxtaposition de deux termes ?" La réponse ici est assez évidente : puisque des documents à caractère technique prennent la peine de le définir, c'est qu'ils considère ça comme un terme du jargon du domaine, et je pense qu'ils ont raison. Lmaltier (discussion) 3 mars 2015 à 20:48 (UTC)
    Je crois que vous allez me prendre pour un vieux con : Jadis, disons dans les années 1970, voire au début des années 1980, l'on appelait un signal électronique tout simplement signal. Ce signal était analogique mais il ne serait venu à personne de le nommer signal analogique ; c'est qu'il n'y en avait guère d'autre (si l'on excepte le signal électrique, les signaux ferroviaires, et même le Signal dentifrice, etc.). Si le qualificatif d'analogique est ensuite apparu c'est qu'il y eut d'autres formes de signaux. Donc, et je passe toujours pour un radoteur, il s'agit bien de somme des parties, même si certains veulent en faire une locution figée.
    Et lorsque des auteurs écrivent :
    * Ces propriétés des liaisons optiques peuvent être avantageusement utilisées dans les systèmes hyperfréquences pour la transmission de signaux analogiques et numériques. — (Béatrice Cabon, Jean Chazelas & Daniel Dolfi, Optoelectronique hyperfrequence, Techniques de l'Ingénieur (notice E3 330), p.2)
    * Retenons donc que deux types de signaux, analogiques et numériques, peuvent être utilisés indifféremment pour transmettre du son, des images fixes, des images mobiles, du texte ou des données. — (Gilles Willett, De la communication à la télécommunication, Presses de l'Université de Laval, 1989, p.74)
    il s'agit bien de la somme des parties. --François GOGLINS (discussion) 4 mars 2015 à 20:52 (UTC).
  5.    Conserver C’est une locution figée car c’est LA locution consacrée pour désigner le signifié qu’on nommait « signal » avant l’apparition des signaux numériques. Ce ne serait pas une locution figée si nous utilisions signal analogue, signal associatif, signal comparable, signal connexe, signal correspondant, etc. Stephane8888 5 mars 2015 à 12:15 (UTC)
  6.    Conserver --Lyokoï (discussion) 5 mars 2015 à 12:26 (UTC)